Bienvenue sur le site d'Aissa Hamada

Aissa Hamada est un businnessman originaire d'Oran. Il fait ses études en France et en Algérie avant de travailler pour des grands groupes. il se consacre aujourd'hui principalement à son activité de "gestion des énergies"  : acheminement, stockage, vente et achats de prdoduits pétroliers. Il est également très impliqué dans les associations accompagnant les enfants autistes.

L’Algérie : les endroits préférés notamment à Oran (pèlerinage de Santa Cruz)

Située au nord-ouest de l'Algérie, sur le front de la Méditerranée, la ville d’Oran est connue pour son histoire, ses perles architecturales et ses festivals chaleureux. Ce n’est pas pour rien qu’elle est surnommée « la radieuse ». Aissa Hamada, un ancien résident d’Oran, garde toujours en mémoire les attractions du pèlerinage de Santa Cruz, le plus grand festival religieux de la ville.

Oran, une ville pleine de charmes

Fondée par les Andalous en 902, Oran se distingue par ses curiosités naturelles et son magnifique paysage urbain composé d’édifices ingénieux historiques et modernes.

Le charme de cette ville tient en partie de son front de mer avec des plages paradisiaques qui sont toujours bondées de visiteurs. C’est un endroit où Aissa Hamada et ses amis venaient se balader pendant son enfance.

Un détour dans le centre-ville permet d’admirer l’architecture historique de l’Hôtel de Ville, ainsi que les deux monuments de Lions de l’Atlas érigés dans la cour intérieure. À une extrémité de la ville se trouve la mosquée du Bey Mohamed el-Kebir avec son minaret impressionnant qui fascine les inconditionnels des architectures historiques.

Le sanctuaire Notre-Dame-de-Santa-Cruz, loin d’être le monument le plus spectaculaire en termes d’architecture à Oran, est célèbre grâce à son histoire. Ce fut jadis une chapelle construite en 1850 sur une colline panoramique de la ville et coiffée par une statue de la Vierge. Elle a été rénovée à maintes reprises, la dernière a vu l’ajout d’un cloître et d’une basilique romane à dôme écrasé. Une autre restauration est prévue pour 2017.

Depuis la deuxième moitié du XIXe siècle, la bâtisse est devenue un lieu de pèlerinage catholique. Elle a été classée monument national le 17 décembre 2008.

Le pèlerinage de Santa Cruz : origine et déroulement

Le pèlerinage de Santa Cruz tire son origine d’un événement surnaturel survenu à Oran en 1849. La ville était frappée par une épidémie de choléra sans précédent qui a fait des milliers de sinistrés.

La propagation de la maladie était si importante que les hôpitaux publics et militaires ne suffisaient plus pour accueillir les malades. Entre le 14 et le 31 octobre 1849, près de 1 500 victimes ont été recensées et des familles entières ont disparu.

Les agents de santé ont essayé une multitude de propositions, mais la maladie continuait d’endeuiller la ville. La population, en collaboration avec les autorités religieuses et politiques, décide de se tourner vers le « monde surnaturel » en érigeant une statue de la Vierge au sommet de la montagne de Santa Cruz.

La construction de la statue est précédée d’une parade inédite dans toutes les rues, suivie de prières et de supplications à la Vierge. Quelques heures après, une grande pluie vient rafraîchir l’atmosphère de la ville et enrayer la maladie.

Ces événements ont fait de ce sanctuaire un lieu de pèlerinage qui accueille des milliers de chrétiens catholiques, des pieds-noirs et de touristes chaque année lors de la fête de l’Ascension. Tous les habitants d’Oran sont fidèles à ce rendez-vous, ils rendent hommage aux victimes et implorent la grâce de la Vierge. C’est un moment immanquable pour Aissa Hamada, il assiste aux différentes messes et visite la chapelle pour se remémorer de ses souvenirs d’enfance.

À noter que le pèlerinage de Santa Cruz ne se tient pas seulement à Oran, mais aussi  à Lyon et à Nîmes, villes où des répliques de la fameuse statue ont été réalisées. 

réseaux sociaux

Les réseaux sociaux d'Aissa Hamada